Chrysomèle

Chrysomèle 2013

 
 

Le 23 septembre 2013, un insecte réglementé ravageur des cultures de maïs a été piégé dans la commune de Châteauvillain. Le laboratoire de la santé des végétaux de l’agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSESagence de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) a confirmé le 30 septembre 2013 la présence de Diabrotica virgifera virgifera Le Conte (chrysomèle du maïs).

Cet insecte ne présente pas de danger pour l’homme; en revanche, la lutte contre cet insecte ravageur est rendue obligatoire car la chrysomèle peut générer des dégâts importants sur les cultures de maïs en cas de fortes attaques.
Les dégâts qu’il occasionne sont dus aux larves qui se nourrissent des racines des plants de maïs. Originaire d'Amérique du Sud, la chrysomèle est apparue en Europe en 1992 et en France en 2001 (Ile-de-France). Depuis cette date, plusieurs foyers ont été détectés dans l’Est de la
France, les régions Alsace et Rhône-Alpes étant particulièrement touchées.

Un réseau national de piégeage est mis en place chaque année afin de détecter l’apparition de cet insecte et suivre son évolution. Ce réseau est mis en oeuvre sous la responsabilité des Directions Régionales de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAFdirection régionale de l'alimentation de l'agriculture et de la forêt). Il consiste à poser et à relever des plaques engluées attractives pour ces insectes.

Conformément à la réglementation en vigueur, des dispositions de lutte obligatoire ont été prises autour de ce foyer par arrêté préfectoral du 10 octobre 2013 . Trois zones concentriques sont prévues au titre de la lutte obligatoire :
- une zone focus dans un rayon d'1 km autour du lieu de capture,
- une zone de sécurité dans un périmètre de 1 à 6 km autour du lieu de capture,
- une zone tampon dans un périmètre de 6 à 40 km autour du lieu de capture.

La zone focus concerne une zone située au Nord Est de la commune de Châteauvillain où il y a obligation de rotation de la culture du maïs (parcelle avec une seule fois du maïs en 2013, 2014 ou 2015) et obligation d’effectuer une lutte insecticide contre les larves sur les parcelles de maïs 2014.

La zone de sécurité concerne en partie les communes d’Autreville sur la Renne,Blessonville, Braux le Châtel, Bricon, Châteauvillain, Cirfontaines en Azois, Orges et Pont la Ville arte ci-jointe) où les exploitants doivent soit :
➔ ne pas cultiver du maïs en 2014 sur les parcelles ayant porté du maïs en 2013 (méthode préconisée),
➔ en cas d’impossibilité de rotation du maïs en 2014 sur ces parcelles, réaliser un traite ment insecticide contre les larves en faisant part de leur décision à la DDTDirection départementale des territoires au plus tard le 30 octobre 2013 (avec identification de leur parcelle sur registre parcellaire graphique).

La zone tampon concerne 214 communes en Haute-Marne (voir liste ci-jointe), 88 communes dans l’Aube et 87 communes en Côte d’Or. Dans ces communes il est recommandé d'effectuer un assolement de façon que le maïs ne soit pas cultivé deux années consécutives sur une même
parcelle. Un renforcement du piégeage a été engagé. Il est demandé aux producteurs de maïs d’être particulièrement vigilant dans le suivi de leurs parcelles et de signaler sans délai tout symptôme suspect en contactant la Direction Régionale de l’Alimentation de l’Agriculture et de la Forêt :

DRAAFdirection régionale de l'alimentation de l'agriculture et de la forêt / Service Régional de l’Alimentation 7 avenue Hoche – CS 30 004 –
51686 REIMS Cedex 2 - Tel : 03 26 97 32 00