Maladies animales

Maladie d’Aujeszky en Haute-Marne

 
 
Maladie d’Aujeszky en Haute-Marne.

> arrêté levant les mesures de l'arrêté 52-2020-12-064 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,40 Mb

Le statut « indemne d’Aujeszky » du département de la Haute-Marne a été est suspendu et des mesures réglementant les mouvements de suidés ont été prises le 4 décembre 2020 suite à la confirmation d'un foyer dans le nord du département. Des mesures d'assainissement et de vide sanitaire ont été mises en œuvre dans l'élevage.

En conséquence, et en l'absence de nouveau cas sur le territoire, les mesures de restriction des mouvements de porcins et sangliers en provenance de la Haute-Marne sont levées à compter du 21 décembre 2020 et le statut "indemne" sera recouvré prochainement.

Cet épisode est l'occasion de rappeler l'importance du strict respect des mesures de biosécurité en élevage afin de prévenir de nouvelles crises sanitaires.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dans le cadre des opérations de surveillance régulières de la maladie d’Aujeszky dans les cheptels de suidés, un foyer de la maladie a été confirmé dans le département de la Haute-Marne au sein d’un élevage de porcs élevés en plein air dans le nord du département.

Les analyses sérologiques sont positives mais les animaux ne présentent pas de signes cliniques.

Les mesures de gestion du foyer, prescrites par la réglementation en vigueur, sont mises en œuvre dans le respect des exigences liées à l'épidémie du COVID19. L’exploitation est placée sous arrêté préfectoral portant déclaration d’infection et le foyer a été déclaré à la Commission européenne et notifié à l'organisation mondiale de la santé animale (OIE).

A l’heure actuelle, aucun lien épidémiologique n’a été établi entre ce foyer et d’autres élevages susceptibles d’être infectés. Suite à l’enquête épidémiologique réalisée dans l’élevage, une contamination par la faune sauvage est fortement suspectée. Un contact entre des sangliers sauvages contaminés et les porcins domestiques détenus au travers des clôtures est fort probable.

Dans ce contexte, en application de la décision communautaire n°2008/185/CE du 21 février 2008, le statut « indemne d’Aujeszky » du département de la Haute-Marne est suspendu jusqu’à la levée de l’arrêté de déclaration d’infection, et en l’absence de nouveau cas d’ici là.

Dans l’attente, les mouvements de porcins hors du département sont restreints. En l’occurrence, ils sont soumis à la délivrance de laissez-passer sanitaires à demander à la DDCSPP (ddcspp-sv@haute-marne.gouv.fr ) au moins 48h avant le départ des animaux. Les laissez-passer ne seront délivrés que pour les élevages à jour de leur prophylaxie.

Le préfet invite les éleveurs de porcins à signaler sans délai à leur vétérinaire sanitaire tout signe clinique anormal (perte d’appétit, fièvre persistante, troubles de la reproduction ou troubles respiratoires) survenant brutalement dans leur exploitation. Il rappelle également l’importance du strict respect des mesures de biosécurité en élevage afin de prévenir de nouvelles crises sanitaires.

> Arrêté 52 2020 12 064 Maladie d'Aujeszky - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,53 Mb

La maladie d’Aujeszky en quelques mots

La maladie d’Aujeszky n’est pas transmissible à l’homme et la viande de porcs abattus est tout à fait consommable. Il s’agit d’une maladie virale hautement contagieuse qui touche tous les porcs domestiques et les sangliers, et, de façon accidentelle, les carnivores et les ruminants.

Le virus de la maladie d’Aujeszky est principalement diffusé par voie respiratoire lors de contacts rapprochés entre porcs ou sangliers infectés. Il peut également se transmettre par du matériel ou des objets contaminés par des secrétions. La faune sauvage (sangliers) constitue un réservoir important de cette maladie. Il n’existe pas de traitement et la vaccination est interdite pour pouvoir conserver ou recouvrer le statut indemne.

La France est considérée comme indemne de cette maladie en élevage porcin, mais le virus circule chez les sangliers sauvages. Ainsi, une étude menée sur les sangliers sauvages entre 2000 et 2004 a montré que, sur le territoire national, en moyenne, 6 % des sangliers sauvages de plus d’un an sont porteurs du virus.

Pour en savoir plus :

Site internet du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation :

Questions-Réponses sur la maladie d'Aujeszky

Site internet de l’Institut du porc :

L'IFIP propose des documents sur les mesures de biosécurité à appliquer en élevage et pour le transport des porcs

Service à contacter pour toute question :

Direction département de la cohésion sociale et de la protection des populations

Service santé, protection animales et environnement

tel : 03 52 09 56 17

ddcspp-sv@haute-marne.gouv.fr