La Sécurité routière encourage les candidats au permis de conduire à maintenir leur niveau pendant la période de confinement

 
 
La Sécurité routière encourage les candidats au permis de conduire à maintenir leur niveau


Le 14 mars dernier, les auto-écoles ont fermé leurs portes suite à la décision gouvernementale de ne laisser ouverts que les commerces de première nécessité. Tous les examens du permis de conduire ont été suspendus pour une durée indéterminée à compter du 16 mars. Alors que 120 000 candidats devaient se présenter aux épreuves théoriques (code) et pratiques (conduite) entre le 16 mars et fin avril, la Sécurité routière les invite à maintenir autant que possible leur niveau pendant la période de confinement. Dans ce cadre, l'entraînement reste essentiel.

Comment s'entraîner au code 

Pendant cette période, il n'est plus permis aux élèves de se rendre physiquement dans leur auto-école pour s'entraîner à l'épreuve du code (examen théorique). L'enjeu est alors de conserver le niveau de connaissance acquis pour rester le plus apte possible à passer l'examen à la sortie du confinement. Pour ce faire, chaque élève peut continuer :

  • à reviser seul à l'aide de son livre de code ;
  • à tester ses connaissances grâce à des outils d'apprentissage en ligne mis à sa disposition par son auto-école.

Comment s'entraîner à la conduite

Il est forcément plus compliqué de maintenir un niveau de conduite avant la reprise des leçons. Mais en dehors du strict maniement du véhicule, l'apprentissage de la conduite porte sur bien d'autres connaissances et compétences sur lesquelles le candidat peut continuer de se perfectionner (entretien du véhicule, perception des risques...).

Chaque élève a donc tout de même la possibilité de :

  • faire appel à son moniteur qui peut continuer à fournir un accompagnement à distance ;
  • poursuivre son apprentissage en ligne.

Pendant la période de confinement, la Sécurité routière, les principaux représentants des auto-écoles (CNPA et l’Anper) et les acteurs de l'apprentissage de la conduite (ECF-École de conduite française, CER) ont établi un partenariat avec des éditeurs spécialisés (ENPC, EDISER, Les Codes Rousseau et Planète Permis) pour que les élèves puissent avoir accès gratuitement à des modules de formation en ligne comme :

 

Ce travail en ligne ne remplacera pas la pratique en circulation réelle, mais permettra de limiter la perte de l'acquis antérieur.

A l'issue de la période de confinement, les auto-écoles informeront chaque candidat de la nouvelle planification de ses épreuves. Pour l'examen pratique, quelques heures de conduite seront vraisemblablement nécessaires avant de se présenter à l'examen.

Bien que les auto-écoles soient physiquement fermées, elles restent les interlocuteurs privilégiés pour les élèves dans la préparation à leurs épreuves théoriques comme pratiques.

Et pour la conduite accompagnée ?

Pendant la période de l'état d'urgence sanitaire, la conduite accompagnée n'est pas autorisée : elle ne fait pas partie des motifs qui permettent de déroger à la règle de confinement. Les trajets en voiture qui restent autorisés dans le cadre des dérogations prévues doivent autant que faire se peut ne concerner qu'une seule personne de la famille. Le délai d'un an minimum pour effectuer les 3000 km avant de pouvoir se présenter à l'épreuve reste inchangé.

Pour toutes les questions relatives à la fabrication du permis de conduire : https://permisdeconduire.ants.gouv.fr/Actualites/COVID-19-Retrouvez-toutes-les-questions-relatives-au-permis-de-conduire

 
 

A lire également :