Le département de la Haute-Marne est placé en vigilance sécheresse

 
 
Le département de la Haute-Marne est placé en vigilance sécheresse


À l’instar de nombreux départements du territoire métropolitain, le département de la Haute-Marne connaît depuis quelques années d’importantes sécheresses de longue durée. Les conclusions du Comité National de l’Eau du 14 mai 2020 demandent en particulier aux préfets d’être vigilants et réactifs sur le suivi de l’évolution de la situation. Ce même comité classait la Haute-Marne dans les départements où la probabilité d’une sécheresse compte-tenu des conditions observées à mi-mai était importante.

Madame la Préfète a ainsi décidé de tenir le premier comité départemental de la ressource en eau le 11 juin, réunissant l’ensemble des services en lien avec la gestion de la ressource mais aussi collectivités et acteurs économiques possiblement impactés (profession agricole en particulier).

L’ensemble des participants s’accordent à dire qu’en ce début juin, la situation hydrologique est déjà préoccupante car proche de celle connue en 2019 à la même date. Les sols superficiels sont à nouveau secs.La pluviométrie de ces derniers jours a permis d’améliorer temporairement la situation. Météo-France prévoit le retour d’un temps plus frais et des passages pluvieux sous forme d’averses orageuses pour les prochains jours, mais un temps plus sec pourrait revenir ensuite. Les prévisions saisonnières annoncent également un été plus chaud que la normale, sans qu’une tendance puisse être établie concernant la pluviométrie.

Aussi, à la suite de ce constat, Madame la Préfète a décidé de placer le département en vigilance sécheresse par arrêté préfectoral. Cette mesure d’anticipation vise notamment à informer et sensibiliser les élus, les usagers concernés et la population de la situation actuelle de la ressource en eau.

Par la suite, le franchissement des seuils d’alerte, d’alerte renforcée ou de crise imposerait la prescription de mesures de limitation ou de suspension de certains usages de l’eau sur les secteurs concernés, comme cela a été le cas l’an passé.

Les pluies annoncées pour les prochains jours vont permettre d’améliorer temporairement la situation, et de remplir les réserves d’eau de ceux équipés de récupérateur d’eau de pluie. Cette bonne nouvelle ne doit cependant pas occulter la réelle sensibilité de notre ressource : les observations réalisées montrent que les débits des cours d’eau peuvent chuter très rapidement lors d’une hausse de température couplée à une faible pluviométrie. De plus, certaines collectivités sont d’ores et déjà inquiètes pour leur ressource.

Une vigilance s’impose donc à l’égard de la ressource en eau.

Un suivi hebdomadaire de la situation est réalisé par les services de l’État, et le dispositif pourra être levé ou renforcé en fonction de l’évolution de la situation hydrologique. C’est la raison pour laquelle il est demandé à tous les usagers de limiter, d’ores et déjà, leur consommation d’eau, en respectant les conseils suivants.

  • Pour les particuliers :

Quelques gestes simples à adopter

  • Réparer au plus vite les éventuelles fuites d'eau (une fuite goutte à goutte peut représenter
    35 000 litres d'eau par an),
  • Éviter de laisser couler l'eau très longtemps pour obtenir de l'eau très chaude ou très fraîche,
  • Ne faire fonctionner son lave-linge et son lave-vaisselle que lorsqu'ils sont pleins,
  • Utiliser l'eau de lavage des légumes et des fruits pour arroser les plantes,
  • Prendre une douche plutôt qu'un bain (un bain = 150 litres, une douche rapide = 30 à 40 litres),
  • Couper l’eau quand vous vous brossez les dents, vous lavez les mains ou vous rasez (réduction de votre consommation d'eau de moitié),
  • Se renseigner auprès de votre mairie lorsque vous souhaitez remplir votre piscine ou lorsque vous souhaitez réaliser des travaux susceptibles de consommer beaucoup d'eau,
  • Arroser tard le soir pour éviter les pertes par évaporation : en plein été, l’eau utilisée entre 9h et 20h disparaît en quasi-totalité par évaporation.

Un guide à l’usage des particuliers est également disponible sur le site internet de la préfecture :

http://www.haute-marne.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-eau-biodiversite-peche-chasse/Eau-et-Milieu-Aquatique/Ressources-en-eau-prelevements-forages/Secheresse-situation-hydrologique

  • Pour les collectivités et les professionnels (industriels, agriculteurs, etc…) :
cap
    • Réparer au plus vite les éventuelles fuites d’eau
    • Organiser dès à présent l’arrosage en dehors des périodes chaudes, fermer les fontaines à circuit ouvert, et différer dès à présent les travaux très consommateurs d’eau.

Il est notamment rappelé aux collectivités l’importance de se rapprocher des services de l’État en particulier l’Agence Régionale de Santé, dès lors que des craintes sur la ressource en eau se font pressentir.

Chacun doit se préparer à une gestion estivale potentiellement difficile si la situation se confirme.

La vigilance de tous les acteurs nous permettra de préserver cette ressource capitale !

> 200611_AP_Vigilance_052 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,32 Mb