Actualités

Lancement Coeur de territoires et inauguration du centre CNAM de Chaumont

 
 
Lancement Coeur de territoires et inauguration du centre CNAM de Chaumont

Ce vendredi 13 septembre 2019, avaient lieu le lancement officiel du programme "Au coeur des territoires" et l'inauguration du centre territorial du CNAMConservatoire national des arts et métiers de Chaumont, première implantation de ce programme.

Elodie DEGIOVANNI, préfète de la Haute-Marne se félicite de cette réalisation :

« Il n’est pas un citoyen qui ne soit intéressé aux progrès des arts et des métiers ; il n’est pas un jour, pas un instant qu’il ne soit obligé de réclamer leur appui ». C’est en ces mots que l’Abbé Grégoire défendait, en 1794, à la Convention Nationale, la création du Conservatoire National des Arts et des Métiers.

L’intérêt premier du Conservatoire était d’inventorier l’ensemble des savoirs-faire français pour les diffuser à tous les citoyens, soutenir l’industrie et le progrès du génie français. Chaque département était incité à participer à cette œuvre commune en partageant ses savoirs-faire locaux. Aujourd’hui, par l’initiative « Coeur de territoire », ce sont les connaissances qui engagent un dialogue renouvelé avec les territoires au nom de leur développement.

Apprendre, développer ses compétences, perfectionner ou actualiser ses connaissances est pour chacun un besoin essentiel et un droit nécessaire pour participer activement à la vie sociale, économique, culturelle et donc républicaine. Nous avons l’ardente obligation d’offrir à nos concitoyens les conditions d’exercer ce droit, de répondre à ce besoin relevant de la plus élémentaire citoyenneté, bref, de se projeter dans l’avenir.

L’installation à Chaumont d’une antenne du CNAMConservatoire national des arts et métiers s’inscrit dans la volonté d’offrir à tous les actifs un accès équitable à une formation professionnelle adaptée et de qualité.

De renommée internationale, le Conservatoire National des Arts et Métiers diffusera ainsi en Haute-Marne le savoir faire d’excellence qu’il véhicule et offrira aux haut-marnais des formations diplômantes et reconnues par les employeurs.

En s’appuyant sur des enseignements hybrides, l’antenne du CNAMConservatoire national des arts et métiers s’adresse notamment à un public éloigné de la formation, souffrant particulièrement des inégalités d’accès à l’éducation, notamment les jeunes en décrochage scolaire, les demandeurs d’emploi ou les personnes en reconversion.

« Docet omnes ubique » (« Il enseigne à tous et partout »), telle est la devise du Conservatoire et tel est l’axiome définissant la stratégie ambitieuse de l’initiative « Cœur de territoire ». Il est en effet nécessaire aujourd’hui de développer une offre d’enseignement supérieur dans tous les territoires, selon les besoins des individus, des entreprises et des collectivités.

Entrant en évidente résonance avec le dispositif « Cœur de ville », cette stratégie est essentielle pour l’avenir des villes moyennes et des territoires ruraux qu’elle innerve. Ces villes connaissent un déficit de structures d’enseignement supérieur et ne parviennent pas à retenir leur jeunesse, contrainte de partir pour étudier et qui ne pense pas toujours à revenir, quand bien même les opportunités d’emploi sont réelles.

Eloignées des zones métropolitaines, les villes moyennes concentrent pourtant 23 % de la population et 26 % des emplois en France. Elles offrent donc de réelles perspectives professionnelles et un cadre de vie riche et fort agréable pour les jeunes actifs.

Pour conserver, voire développer, leur attractivité et leur compétitivité, ces territoires ont besoin d’une offre de formations professionnelles diversifiées, qualifiantes, reconnues et adaptées aux besoins de la population et de ces entreprises.

Le CNAMConservatoire national des arts et métiers se déploiera progressivement à Chaumont. Pour ce faire, il pourra s’appuyer sur un réseau de partenaires énergiques et engagés, au premier titre les entreprises, performantes et innovantes. Elles sont d’ailleurs désireuses de ces formations. Certaines d’entre elles souffrent de ne pas trouver d’employés ayant les compétences recherchées. Leur activité et leur croissance en pâtissent, au risque de les mettre dans de graves difficultés.

Le Conservatoire peut également s’appuyer sur des collectivités territoriales très actives. La ville de Chaumont en est la preuve, elle a su saisir l’opportunité qu’offrait le dispositif « Au cœur des territoires ». Le dynamisme et le rayonnement, que la Haute-Marne mérite, passent aussi par le CNAMConservatoire national des arts et métiers. Nous serons tous à ses côtés pour que cette infrastructure prospère.

« De l’éducation de son peuple dépend le destin de son pays » affirmait justement Benjamin Disraeli. L’antenne du Conservatoire National des Arts et Métiers inaugurée aujourd’hui est de bon augure pour l’avenir de la Haute-Marne et de la France. La diffusion prochaine d’antennes du CNAMConservatoire national des arts et métiers partout en France est lourde de promesses pour notre pays."